01 janvier 2000

Tant va la cruche à l'eau qu'elle se casse.

Adèle ( c'est mon prénom évidemment). Pourquoi Polux, pourquoi pas. Ou peut-être est-ce inconsciemment mon envie de guérir de la cuniculophobie. D'anciens prénoms zé interpellations qui rendent amère. Une pensée qui revient, et fleurit un jardin. Un truc-bidule qui se consume. Une vache qui rit. Une étoile morte qui ici brille encore. Un loup qui bouffe un agneau. Ce type que vous kiffez qui se fout de vous, de votre vie comme de sa dernière masturbation qui (remonte à environ 1/2 heure et 6 minutes). Bernard-Henry Lévy qui ne lira... [Lire la suite]
Posté par poluxtrip à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]