02 janvier 2000

La jarre peut-elle être plus belle que l'eau ?

P.E  ( à méditer)

Une histoire.

     Il était une fois dans le pays de Brabbit-White, un peuple de Lapin Blanc, qui s'appelaient tous "Lapin Blanc" parce qu'ils étaient tous né de race "lapin" et se trouvaient tous être de couleur "blanche". Dans ce peuple régnait une atmosphère douce et chaleureuse car bien entendu tout le monde s'aimait et tout le monde s'entendait bien ( = factice). Ils mangeaient tous des carottes-sont-cuites et rebondissaient tous dans des champs et pondaient des petites crottes perdues et dormaient dans des terriers-pour-lapin-blanc.
Peut-être que certains, dans le fond, se détestaient. Peut-être que certains, dans le fond, avaient un penchant homosexuel. Peut-être que certains, dans le fond, avaient des envies de pouvoir et de sang. Toujours est-il que l'histoire ne nous le dira jamais. Car, les Lapins Blanc, fermaient constamment leur gueule, gardaient le sourire au pompon et s'entre kiffaient.

Or, ( arrive l'élément perturbateur  chamboulant la situation initiale de l'histoire. Cela entrainera une transformation du récit nous télé portant aux évènements.) -donc-
     Or un matin, une Petit Lapin Blanc après avoir fini sa carotte-sont-cuites fut attiré par le mouvement anormal d'un buisson (à sa gauche). Le Petit Lapin Blanc ( curieux, fougueux, innocent, inconscient de la vie et du monde extérieur = en bas âge, <2<7 ans) bondit, bondit, bondit jusqu'au fameux buisson. Là, énorme surprise!!! ( Attention, création du suspens chez le lecteur) Un gros Canard à Col-vert et aux pattes jaunes palmés se tenait droit et fier devant Lui. Devant une telle nouveauté, le Petit Lapin Blanc resta bouche bée et incapable de bouger. Comment une chose aussi bizarre soit-elle pouvait exister? Pas de poil blanc, pas d'oreille blanche, pas de nez rose, ni moustache et encore moins de pompon...

        - "Viens jouer avec moi Chose à poil blanche. Tiens voilà une carotte-sont-cuites je sais que vous Chose à poil blanche aimé ça."

( Un peu surpris par le fait que le canard à Col-vert et pattes jaunes palmés parle sa langue de Brabbit-White et qu'il soit gentil, le Petit Lapin Blanc, influençable et débile se jeta sur la carotte-sont-cuite).

[Puis, ils jouèrent durant une nuit, ce fut fougueux, ils sautèrent tels des bêtes enragés, ils se roulèrent tels deux corps en feu et en ressortirent tous chamboulés...]*

L'un avait vomi la carotte-sont-cuites (oui trop de carotte-sont-cuites entraine le vomissement chez les Lapins Blancs) et pendant ce temps, l'autre s'était endormi et avait rêvé d'amour et d'eau fraiche, de lapin blanc et de caresses. Se rendant compte de son retard (oui, à Brabbit-White, les règles sont strictes, pas de sorties, pas de conneries, pas de filles en string, pas de sexe aussi). Le Petit Lapin Blanc bondit, bondit, bondit et arriva chez Lui. ( Quant au canard à Col-vert et à pattes jaunes palmés, il s'envola vers une autre contrée).
Arrivé chez lui, le Petit Blanc Lapin ressentait un certains malaise a avoir enfreint les règles de Brabbit-White. Malgré les grands sourires de ses proches, les carottes-sont-cuites, les blagues la-pines et j'en passe, derrière son pompon blanc, Petit Lapin Blanc entendait les murmures...

-" Ils nous a trompé, il l'a fait et il nie, ils nous a trompé, il l'a fait et il nie, ils nous a trompé, il l'a fait et il nie, le Canard a parlé, le Canard nous l'a dit."

Pauvre Petit Lapin Blanc, il nia, il nia, il nia mais rien à faire, croire la faute est toujours plus attrayant.. Il partit de Brabbit-White le coeur lourd au début mais après réflexion, le coeur léger. Il en tira une leçon: " Plus tu t'enfonces dans la masse, plus tu écoutes ce qui ce murmure, plus tu te perds dans l'innocence et la bêtise." Il créa donc "L'association des Lapins Bleus", ceux s'écoutant avant d'écouter les autres, ceux qui croque la carotte-sont-cuites non pas pour la cracher mais pour en découvrir toute sa saveur cachée.
Tristes les polichinelles sont, heureux les opprimés.
Pardonnez ces braves gens,  braves Lapins  Blancs, ils ne savent pas ce qu'ils sont.

-Ah Bien!! As-tu l'heure?
- ...
- Ok, salut!




    

Posté par poluxtrip à 01:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La jarre peut-elle être plus belle que l'eau ?

Nouveau commentaire